Famille-enfant

Qu’est-ce que la méthode Montessori ?

La méthode Montessori est l’une des écoles de pensée les plus répandues dans le monde en matière de pédagogie, de didactique et d’enseignement. Des milliers d’instituts sur toute la planète adoptent les idées et les enseignements donnés par Maria Montessori. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Et quelle est son utilité pour un enseignant ?

Qui était Maria Montessori ?

La méthode d’éducation Montessori est due à la célèbre figure de Maria Montessori. Née en 1870, elle a été l’une des premières femmes en Italie à être admise à l’école de médecine et à obtenir un diplôme dans la spécialité de la neuropsychiatrie.

Après avoir travaillé dans divers hôpitaux, Maria Montessori s’est rendue à la clinique psychiatrique de l’université de Rome, où elle a travaillé avec des enfants souffrant de problèmes mentaux. Cette expérience l’a conduite à ouvrir la première Casa dei Bambini en 1907. C’est là qu’elle a appliqué sa méthode d’enseignement particulière qui allait devenir célèbre dans le monde entier. dans laquelle elle a appliqué la méthodologie qui a pris son nom.

Qu’est-ce que la méthode Montessori et comment fonctionne-t-elle ?

Passons maintenant à la compréhension des principes fondamentaux de la méthode Montessori.

La méthode, comme nous l’avons vu, est née principalement de l’expérience de Montessori avec des enfants souffrant de problèmes psychiatriques. En réalité, cette approche éducative ne s’adresse pas uniquement aux enfants souffrant de problèmes physiques ou mentaux, mais est applicable à tous. En effet, la méthode Montessori repose sur une série de lignes directrices qui visent non seulement à transmettre des notions théoriques afin d’instruire, mais aussi à permettre à l’élève d’exprimer tout son potentiel.

Pour cette raison, la pratique Montessori vise le développement mental et affectif ainsi que physique de l’apprenant, impliquant par conséquent le physique, le psychisme et l’esprit à travers des activités guidées par l’enseignant, mais dans lesquelles l’enfant (ou l’étudiant) évolue de manière totalement indépendante.

Au cœur de la méthode Montessori se trouve l’autonomie de l’apprenant, qui apprend donc en fonction de ses propres besoins intérieurs et de son propre temps et mode d’apprentissage. En parlant d’apprentissage : dans la méthode Montessori, celui-ci se fait toujours par l’expérience directe et l’expérimentation, dans laquelle l’apprenant interagit grâce à

  • un environnement préparé, qui encourage le travail individuel et en groupe ;
  • le matériel didactique, qui consiste en des outils utiles pour le travail intellectuel et psychomoteur ;
  • l’enseignant, qui a pour mission d’organiser l’environnement éducatif, de guider l’enfant et d’observer son comportement.

On retrouve aussi la méthode Montessori en dehors de l’enseignement. On parle par exemple aussi de lits Montessori, ces lits d’enfant placés très prés du sol et leur permettant d’entrer et sortir de leur cocon en toute autonomie. Découvrez quelques modèles intéressants et abordables sur la boutique Lits-cabanes.

Le rôle de l’enseignant dans la méthode Montessori

Comme nous l’avons vu, la méthode Montessori est basée principalement sur l’indépendance de l’apprenant. Mais alors, quel est le rôle de l’enseignant ou du professeur ? Si un enfant ou un étudiant doit apprendre à agir par lui-même dès le début, que doit faire l’enseignant pour permettre ce développement ?

Maria Montessori a très bien précisé quelle est la tâche d’un bon enseignant qui veut adopter sa méthode à l’école et dans la classe. Il doit avant tout faire preuve de confiance envers l’apprenant en lui confiant des tâches qu’il pourra effectuer de manière autonome et qui l’aideront à développer son sens des responsabilités. Tout cela se fait en laissant l’apprenant totalement libre d’organiser et de réaliser les activités, sans forçage, délais ou pression. Bien que les règles soient importantes, il est important que l’élève aborde les tâches qui lui sont assignées en toute liberté et sans contraintes.

En choisissant ces tâches, l’enseignant doit également tenir compte des inclinaisons naturelles de l’élève : de cette manière, l’apprenant sera plus à même d’exécuter la tâche avec une plus grande précision.

De ce point de vue, l’enseignant assume donc davantage le rôle d’un guide externe, d’un compagnon qui n’intervient qu’en cas de danger ou de besoin, laissant l’apprenant libre d’explorer… et aussi de faire des erreurs. Après tout, nous apprenons de nos erreurs, n’est-ce pas ?

Les avantages de la méthode Montessori

L’application de la méthode Montessori nécessite certainement une bonne préparation théorique et pratique. De nombreux enseignants décident d’investir dans des cours de formation afin d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour travailler selon cette méthode d’enseignement.

Ceux qui l’ont adopté ont constaté que ce système éducatif présente de nombreux avantages, surtout pour l’apprenant qui, par rapport à la méthode traditionnelle, apprend à faire des choses très importantes, qui relèvent de ces soft skills qui sont de plus en plus importants aujourd’hui, dans la vie et dans le travail.

Ceux qui utilisent la méthode Montessori rapportent que les élèves sont plus disposés à apprendre et à écouter. Leur processus de choix est plus responsable, plus libre, et surtout plus conscient. L’interaction au sein du groupe est également plus importante, peut-être en raison de la forte capacité d’autocritique et de collaboration que l’éducation Montessori enseigne aux enfants et aux étudiants.

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.